Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Droit fiscal > COMPARAISON DES PRINCIPALES PROPOSITIONS FISCALES DES CANDIDATS A L’ELECTION PRÉSIDENTIELLE

COMPARAISON DES PRINCIPALES PROPOSITIONS FISCALES DES CANDIDATS A L’ELECTION PRÉSIDENTIELLE

Le 27 avril 2017
COMPARAISON DES PRINCIPALES PROPOSITIONS FISCALES DES CANDIDATS A L’ELECTION PRÉSIDENTIELLE
Voici les principaux points de programme fiscal des chacun des deux candidats à l’élection présidentielle :

Voici les principaux points de programme fiscal des chacun des deux candidats à l’élection présidentielle :

I.                    Impôt sur le revenu

 

a.       Emmanuel Macron

 

-          Introduction d’un prélèvement forfaitaire unique de 30 % (prélèvements sociaux inclus) sur les revenus de capital (intérêts, dividendes, plus-values mobilières…)

 

-          Remplacement du Crédit d’impôt Transition Énergétique en prime immédiatement perceptible au moment des travaux

 

-          Possibilité pour les couples d’opter pour une imposition individualisée de l’IR

 

-          Hausse du plafonnement du quotient familial

 

b.       Marine Le Pen

 

-          Baisse de 10 % de l’impôt sur le revenu sur les 3 premières tranches

 

-          Supprimer le prélèvement à la source prévu pour l’année prochaine

 

-          Rétablir la demi-part des veuf(ve)s

 

-          Défiscalisation de la majoration des pensions de retraite pour les parents de famille nombreuse

 

-          Exonération des plus-values mobilières de PME-PMI après 7 ans de détention

 

II.                 Impôt sur la Solidarité Fortune

 

a.       Marine Le Pen

 

-          Maintien du dispositif de l’ISF

 

b.       Emmanuel Macron

 

-          Réduction de l’assiette de l’ISF.  L’ISF ne concernera plus que la fortune basée sur les biens immobiliers et non plus l’investissement servant à l’économie (actions, parts, titres d’entreprises….)

 

 

 

III.               Impôt sur les sociétés

 

a.       Marine Le Pen

 

-          Abaissement des charges sociales des TPE-PME en fusionnant l’ensemble des dispositifs d’allègement des charges sociales de manière dégressive

 

-          Maintien de la réduction de l’IS à 15 % pour les TPE-PME et institution d’un taux intermédiaire à hauteur de 24 % pour les PME

 

b.       Emmanuel Macron

 

-          Diminution du taux de l’IS de 33,3 % à 25 %

 

-          Remplacement du Crédit d’impôt Compétitivité et Emploi par un abaissement des cotisations sociales employeurs de 6 points

 

IV.               RSI

 

a.       Marine Le Pen

 

-          Introduction d’un bouclier social pour les indépendants en leur proposant une option pour le régime générale et en procédant à une refonte du RSI

 

b.       Emmanuel Macron

-          Suppression du RSI

 

V.                 Microentreprises (autoentrepreneurs)

 

a.       Marine Le Pen

 

-          Pas de mesures particulières

 

b.       Emmanuel Macron

 

-          Augmentation des plafonds du régime fiscal des microentreprises pour permettre à un plus grand nombre de microentreprises de bénéficier dudit régime

 

-          Suppression des charges la 1ère année pour toutes les microentreprises

 

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Droit fiscal

Avocat en contentieux fiscal Paris 16 Droit fiscal Droit des Sociétés Droit des Sociétés Droit social Droit Social
Inscription à la Newsletter
Droit public Droit public
t